Skip to content

Introduction au De Deo

La 1e partie de l’Ethique - De Deo, De dieu - développe l’ontologie fondamentale de Spinoza : qu’est-ce qu’être ? quelle est la « nature des choses » (natura rerum) ou l’ordre des choses ?

Ce qui reviendra à définir Dieu, car « Dieu » désigne

Plan général et détaillé du De Deo

Le principe général de ce découpage est emprunté à Guéroult. Le détail du plan s’inspire de Deleuze, de Macherey et de Moreau.

 

PLAN GENERAL

I. PROP 1-15 : la nature/essence

Lecture des définitions du De Deo

Les définitions et axiomes du De Deo posent les notions et principes fondamentaux de l’ontologie – et de l’épistémologie - spinoziste. On ne les comprendra vraiment, et leurs enjeux, que quand on les verra fonctionner dans les propositions.

Lecture complémentaire de la définition VIII du De Deo

Définition VIII - Par éternité, j’entends l’existence même, en tant qu’on la conçoit suivre nécessairement de la seule définition d’une chose éternelle. Explication En effet, une telle existence se conçoit, de même que l’essence de la chose comme une vérité

Lecture des axiomes du De Deo

Les définitions et axiomes du De Deo posent les notions et principes fondamentaux de l’ontologie – et de l’épistémologie - spinoziste. On ne les comprendra vraiment, et leurs enjeux, que quand on les verra fonctionner dans les propositions.

Lecture des propositions I à VIII du De Deo

Les déf. et axiomes ont posé les concepts (déf.) et les principes (axiomes) fondamentaux – éléments premiers – de l’ontologie et de l’épistémologie spinozistes.

Les points essentiels qui s’en sont dégagés :

Tout ce qui existe

Lecture du scolie II de la proposition VIII du De Deo

L’enjeu du scolie – qui, comme nombre de scolies de l’Ethique, a une dimension polémique - est de dénoncer l’idée de substance créée et plus généralement la confusion d’une certaine attitude naturelle de l’esprit devant le monde (caractéristique

Lecture des propositions IX à XI du De Deo

Les propositions 1 à 8 ont développé la théorie de la substance, en démontrant qu’il ne peut y avoir plusieurs substances de même(s) attribut(s) ou nature (prop. 5) ainsi que les propriétés de toute substance (sui-causalité, 6 et 7

Lecture des propositions XII à XV du De Deo

Après que les propositions 9 à 11 aient établi l’existence nécessaire de la substance divine, c’est-à-dire infiniment infinie, les propositions 12 à 15 énoncent les « propres » de Dieu :

Les propositions 12 et 13 démontrent l’indivisibilité de la

Lecture des propositions XVI à XX du De Deo

Les 15 premières propositions de L’Ethique ont défini ce qu’est Dieu, c’est-à-dire l’essence de Dieu et établit son existence nécessaire : les propositions 16 à 36 sont consacrées à sa puissance, c’est-à-dire à son action/agir, à sa production, à

Lecture des propositions XXI à XXIII du De Deo

Dans le cadre de l’examen de la puissance ou de l’agir divin, après les propositions 16 à 20 qui ont été d’abord consacrées aux caractères généraux de la causalité divine, les propositions 21 à 29 traitent de la

Lecture des propositions XXIV à XXIX du Deo

Les 15 premières propositions de L’Ethique ont défini ce qu’est Dieu, c’est-à-dire l’essence de Dieu et établit son existence nécessaire : les propositions 16 à 36 sont consacrées à sa puissance, c’est-à-dire à son action/agir, à sa production, à