Skip to content

Introduction au De Affectibus

La partie III de l’Ethique se donne pour but d’élaborer une théorie raisonnée/rationnelle des affects – disons des sentiments -, une géométrie de la vie affective, préalable indispensable à la constitution d’une éthique.

Le domaine de l’affectivité

Résumé de la partie III de l’Ethique – extrait de Steven Nadler

Ce qui est vrai de la volonté (et, bien sûr, de notre corps) est vrai de tous les phénomènes de notre vie psychologique. Spinoza croit que c'est là quelque chose qui n'a pas été suffisamment compris par les

Résumé de la partie III de L’Ethique – extrait de Pierre-François Moreau

La troisième partie de l'Éthique est explicitement consacrée à la nature et à l'origine des affects. Ceux-ci sont de deux sortes : actions et passions. Les passions nous font ressentir impuissance et déchirement - c'est probablement là l'expérience

Plan détaillé du De Affectibus

I. Préface   II. Prop. 1 – 11 : Economie générale et topique élémentaire de l’affectivité   Prop. 1-3 : conditions de l’activité/passivité pour une âme Prop. 4-8 : le conatus Prop. 9-11 : les affects primaires/élémentaires (désir, joie, tristesse) III. Prop. 12 – 57 :

Lecture de la préface, des définitions et des postulats du De affectibus

PREFACE

L’approche habituelle des affects (passions, sentiments) humains est faussée/biaisée dans la mesure où l’homme est généralement considéré à tort comme « un empire dans un empire », c’est-à-dire comme ne suivant pas les lois communes de

Lecture des propositions I à VIII du De Affectibus

Prop. 1 : Notre esprit agit en certaines choses et pâtit en d’autres, à savoir, en tant qu’il a des idées adéquates, en cela nécessairement il agit en certaines choses, et, en tant qu’il a des idées

Lecture des propositions IX à XI du De Affectibus

Les propositions 9 à 11 déduisent les 3 affects primaires ou « primitifs » de l’âme (humaine, du moins dans les scolies) – désir, joie, tristesse : elles appliquent la théorie générale du conatus (prop. 4 à 8) aux phénomènes mentaux

Lecture des propositions XII à XX du De Affectibus

Après avoir déduit les 3 affects primitifs, les propositions 12 à 20 sont consacrées à leur diversification/dérivation en affects complexes, en particulier à la manière dont ils se fixent (nécessairement) sur des « objets », en s’accompagnant donc de la/leur

Lecture des propositions XXI à XXX du De Affectibus

Les propositions 12 à 20 ont développé les principes de formation et de dérivation des affects complexes – ou des complexes affectifs -, à partir des trois affects primaires que sont le désir, la joie et la tristesse :

Lecture des propositions XXXI à XXXVIII du De Affectibus

Les prop. 31  à 34 vont développer ce que Macherey propose d’appeler les effets « rétroactifs » du mimétisme affectif et leur ambivalence.

Ces propositions déduisent les effets en retour du mimétisme affectif, tel qu’il s’exerce plus particulièrement entre

Lecture des propositions XXXIX à XLIV du De Affectibus

Les proposition 39 à 44 portent en particulier sur les sentiments en retour : "en retour" au sens de ce que les sentiments d'autrui à notre égard font naître en nous en retour, par « réplication ».

Lecture des propositions XLV à LII du De Affectibus

Les propositions 45 à 47 poursuivent l’examen des conséquences de l’imitation affective entre semblables, élargie aux relations triangulaires et collectives.

Les propositions 48 et 49 examinent certaines variations des affects d’amour et de haine du point de