Skip to content

Concept : corps

Introduction au De Mente

Le De Deo envisage la nature des choses de manière générale et frontale, alors que la Partie II se consacre à un seul des aspects de cette réalité : l’âme, et plus spécifiquement encore l’âme humaine. Partie I : la nature des choses Partie II : théorie générale de l’âme ; déduction de la nature de l’âme et […]

Lecture des définitions et axiomes du De Mente

Toutes les définitions, malgré leur caractère disparate, portent sur la « nature naturée », sans référence particulière à l’essence humaine, mais délimitent le domaine d’étude de la partie. En revanche les axiomes sont consacrés entièrement à l’homme, à « nous ».   DEFINITIONS Déf. 1 : Par corps, j’entends un mode qui exprime, de manière précise et déterminée, l’essence de […]

Lecture des propositions VIII à XIII du De Mente

Prop. 8 : Les idées des choses singulières, autrement dit des manières <modorum>, qui n’existent pas, doivent être comprises dans l’idée infinie de Dieu de même que les essences formelles des choses singulières, autrement dit des manières, sont contenues dans les attributs de Dieu. Les propositions 8 et 9 vont successivement examiner les idées des choses […]

En quoi consiste la supériorité d’un corps sur un autre ? – extrait de Pascal Sévérac

Pascal Sévérac, « De la multiplicité simultanée à l’autonomie singulière : l’activité du corps et de l’esprit », in La théorie spinoziste des rapports corps/esprit et ses usages actuels, sous la dir. de Chantal Jaquet (Hermann, 2009), p. 19 à 25. *** Mon propos, s’inscrivant dans la continuité de celui d’Ariel Suhamy, concerne le moment du scolie de […]

Lecture des axiomes et des lemmes physiques du De Mente

La compréhension adéquate de l’union de l’âme et du corps supposerait d’avoir « une connaissance adéquate de la nature de notre corps ». Mais seuls seront exposés ici les éléments essentiels et nécessaires au projet du De Mente, la béatitude de l’âme humaine : « un minimum d’explication sur la nature des corps » (II, 13, fin du scolie) Le […]

Résumé de la partie II de l’Ethique – extrait de Pierre-François Moreau

La deuxième partie de l’Éthique est consacrée à la nature et à l’origine de l’âme (« De natura et origine mentis »). Elle passe, paradoxalement, par une reconstitution peu détaillée de ce que sont les corps et, en particulier, le corps humain. En effet, après la « syntaxe » générale de la première partie, on pourrait s’attendre à […]

Résumé de la partie II de l’Ethique – extrait de Steven Nadler

Dans la deuxième partie. Spinoza s’intéresse à l’origine et à la nature de l’être humain. Les deux attributs de Dieu que nous connaissons sont l’étendue et la pensée. En soi, cela implique une thèse qui devait paraître déconcertante aux yeux de ses contemporains, une thèse généralement mal comprise et toujours condamnée. Quand Spinoza affirme dans […]

Lecture des propositions I à VIII du De Affectibus

Prop. 1 : Notre esprit agit en certaines choses et pâtit en d’autres, à savoir, en tant qu’il a des idées adéquates, en cela nécessairement il agit en certaines choses, et, en tant qu’il a des idées inadéquates, en cela nécessairement il pâtit en d’autres. demonstratio par 2, prop 40, sc 1  |  2, prop […]

L’amnésie du poète espagnol – extrait de Pierre-François Moreau

(…) Le texte se trouve dans le scolie de la proposition 39 de la quatrième partie de l’Ethique qui s’intitule « La servitude de l’homme ». Ce titre, comme chacun sait, désigne non seulement la description de l’homme passionné, mais aussi le malheur de l’homme chez qui la raison est embryonnaire – chez lui en […]

Transition et mutation, l’amnésie du poète espagnol – extrait de Pascal Séverac

La seconde difficulté propre à la compréhension de ce que signifie agir pour un corps humain tient non plus à la définition de agere, mais à celle de Corpus. Qu’est-ce qu’un corps, et plus précisément qu’est-ce qu’un corps humain ? Sans prétendre du tout à l’exhaustivité sur ce point difficile du spinozisme, nous pouvons distinguer deux […]

Lecture de la préface et des axiomes du De Libertate

Préface Pose l’enjeu général de la partie V : déterminer la « puissance de la raison », c’est-à-dire l’empire que l’âme humaine peut avoir sur les affects, sachant que cet empire ne peut être absolu ainsi que la partie IV l’a montré. La préface précise aussi ce qui distingue, sur ce point, Spinoza de certaines solutions antérieures apportées […]

Lecture des propositions XXI à XXIII du De Libertate

Le scolie de la prop. 20 a annoncé le passage à une nouvelle phase du processus libératoire : au delà de l’horizon du corps et de la « vie présente », sur le plan de l’éternité, en rapport avec la connaissance du 3e genre et aboutissant à la production de « l’amour intellectuel de Dieu ». Les propositions 21 à […]